alexandrine

Les thés l’été !


Konnichi wa !

En ces temps de fortes chaleurs, et qui plus est dans un grande ville bétonnée à effet cocotte-minute comme Tokyo, il fait soif ! On entend souvent parler de 水分補給 Suibun hokyû – qui signifie “hydratation”. Les cas de déshydratation sont en effet monnaie courante et les ambulances ne chôment pas ! Du coup une bonne suibun hokyû est importante.
Bien sûr rien de mieux que l’eau pour se désaltérer. Mais qui dit Japon dit… お茶 ocha, le thé! Et oui, on ne se refait pas, les Japonais toute génération confondue restent de très grands consommateurs de thés. Les bouteilles de thés sont en tête des ventes largement devant les sodas et autres jus de fruits des combini et des distributeurs.

Ce qui est déroutant pour les étrangers en séjour au Japon, c’est la variété de thés que l’on peut trouver dans le commerce. Quand on ne lit pas le japonais, on s’y perd un peu…
Voyons donc un peu de quoi il retourne !

-1- Les “vrais” thés

Car oui, il y a thé et “thé” !
Il y a en gros 3 types de “vrais” thé, issus des feuilles de théiers :
– Le Nihon-cha ou Ryoku-cha (日本茶 ou 緑茶)
– Le Oolong-cha (ウーロン茶)
– Le Kô-cha (紅茶)

Le Ryoku-cha signifie “thé vert”. On le produit à partir des feuilles de théier que l’on passe à la vapeur brièvement avant d’arrêter le processus de fermentation. Cela donne un thé vert et léger, à l’accent végétal prononcé, avec une légère amertume. C’est le thé froid en bouteille le plus vendus et consommé tout au long de l’année.
Le thé issu des dernières récoltes de feuilles en octobre, de qualité inférieure, est appelé Ban-cha et exhale de parfums de paille fraîche.

Le Oolong-cha provient des feuilles de théier qui sont malaxées, torréfiées et fermentées à moitié. Cela donne un thé marron foncé, au parfum profond et caramélisé. Il est particulièrement consommé avec la cuisine chinoise et a pour particularité, en dehors de son goût unique, de réduire l’absorption des graisses dans le corps !

Le Kô-cha (紅茶) signifie littéralement “thé rouge”. C’est l’équivalent de notre thé noir européen, le bon vieux thé anglais. Il provient des feuilles de théier qui ont été malaxées et complètement fermentées. On le trouve souvent parfumé aux fruits ou autres plantes.


-2- Les faux “thés”

Ce sont tous les “thés” qui ne sont pas issus des feuilles de théier : des infusions ou des décoctions de plantes ou de graines qui donnent des boissons légères et rafraîchissantes, avec chacune un goût particulier. On y trouvent pêle-mêle :
– Le Mugi-cha ou thé d’orge grillée, au goût de café rallongé, très rafraîchissant l’été.
– Le Tômoroko-cha ou Corn-cha, ou thé de maïs, fait avec les graines de la plante torréfiées. Assez répandu en Corée.
– Le Kombu-cha ou infusion d’algues kombu. Cela tient plus du bouillon que du thé…
– Les Herb Teas ou infusion d’herbes. Ce sont tous les types d’infusions incluant plantes, fruits et fleurs.
– Les Blend-cha ou thé “mélangés”. Il s’agit de mélanges de thés et de graines/plantes aromatiques, riche en minéraux.

Perso, je ne peux plus me passer de Mugi-cha l’été ! N’hésitez pas à comparer plusieurs marques, chacune à son identité gustative ^^ Et à Tokyo ce ne sera pas difficile avec un distributeurs ou un magasin tous les 50 mètres !!

Mata ne !
publié par Sakura House Co., Ltd., première agence de location d’appartements et de share houses pour étrangers à Tokyo - Japon, depuis 1992.
Horaires: de 8h50 à 20h00 7j/7
K-1 Bldg. 2F, 7-2-6 Nishi-Shinjuku,
Shinjuku-ku, Tokyo 160-0023, Japon
Tel: (03) 5330-5250 (+81-3-5330-5250)
Fax: (03) 5330-5251 (+81-3-5330-5251)
email: french@sakura-house.com
Sakura House Co., Ltd.,

Leave a Reply