Julien

Sanshu no Jingi, les Trésors Sacrés du Japon


Konnichi wa !

Parmi les plus vieilles histoires japonaises, plus anciennes encore que l’écriture qui sert à les narrer, il est un récit primordial qui allait devenir le mythe fondateur du Japon et de sa lignée Impériale : celui des Trois Trésors Sacrés (三種の神器 Sanshu no Jingi ).

Également connus sous les noms de Trésor Impérial du Japon ou Insignes impériaux, ils sont au nombre de trois :

Kusanagi no Tsurugi (草薙剣), une épée également connue sous le mon de Ame-no-Murakumo-no-Tsurugi (天叢雲剣) qui symbolise la valeur.
Yasakani no magatama (八尺瓊曲玉), un magatama, sorte d’ornement en forme de croc qui symbolise la bienveillance.
Yata no Kagami (八咫鏡), un miroir de bronze, qui symbolise la sagesse.

Répliques des Trois Trésors Sacrés

Répliques des Trois Trésors Sacrés

L’histoire raconte que ces trois objets divins auraient été offerts par la déesse Amaterasu en personne à son petit-fils Ninigi-no-Mikoto, envoyé sur Terre pour pacifier le Japon et apporter la riziculture, et qui devint plus tard le père du premier empereur du Japon : Jimmu Tennô. Lorsqu’un jour Amaterasu s’enfuit dans une grotte isolée pour se cacher de son frère le dieu Susanoo, plongeant ainsi le monde dans les ténèbres, la déesse Ame-no-Uzume accrocha le Miroir et le Magatama à l’extérieur de la grotte afin d’attirer l’attention de la grande déesse solaire. A la vue de ces objets et de sa propre réflexion dans le miroir, la déesse sortit de la grotte et le monde retrouva la lumière. Susanoo présenta plus tard l’Épée à Amaterasu en signe d’excuse, après l’avoir obtenu du corps du serpent à huit têtes Orochi qu’il avait réussi à vaincre.

A vos Rayban ! Amaterasu sort de sa grotte !

A vos Rayban ! Amaterasu sort de sa grotte !

Traditionnellement les Trois Trésors sont considérés comme le symbole de la divinité de l’empereur, descendant direct d’Amaterasu, confirmant de facto sa légitimité en tant que dirigeant suprême du Japon et jetant les bases du Shintoïsme d’État. Bien que le statut de l’Empereur ait changé depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale et que la religion d’état ait disparu, les trois trésors continuent d’être au cœur de la croyance Shinto et du cérémoniel de la Famille Impériale. Depuis l’an 690, la présentation de ces insignes divins à l’empereur est un élément central de la cérémonie d’intronisation impériale. Cette cérémonie n’étant pas publique, les trésors sont par tradition seulement vu par l’empereur et certains prêtres. Pour cette raison, aucune photo ni aucun dessin connu de ces 3 Joyaux n’existe ! Deux des trois objets (l’Épée et le Magatama) ont été aperçu la dernière fois lors de l’intronisation de l’empereur Akihito en 1989 puis en 1993, mais ils étaient emballés et protégés dans des boîtes…

Présentation de l’Épée et du Magatama au nouvel empereur Akihito

Présentation de l’Épée et du Magatama au nouvel empereur Akihito

En raison du statut légendaire de ces éléments, leurs emplacements exacts ne sont pas confirmés, mais il est communément admis que l’Épée de Kusanagi est conservée au sanctuaire Atsuta à Nagoya, le Miroir de Yata dans le grand sanctuaire d’Ise dans la préfecture de Mie, et le Magatama au Palais Impérial à Tokyo.

Même si peu sont les personnes à avoir eu l’honneur de les admirer, on retrouve des références aux Trois Trésors Sacrés du Japon dans la culture populaire contemporaine, notamment dans des manga tels que Naruto, One Piece, XXXHolic, Sailor Moon ou encore Blue Seed.

Orochimaru maniant l'épée de Kusanagi, dans Naruto

Orochimaru maniant l'épée de Kusanagi, dans Naruto

De là à voir un Empereur les utiliser en jour, rien n’est moins sûr ^^ Mata ne !

publié par Sakura House Co., Ltd., première agence de location d’appartements et de share houses pour étrangers à Tokyo - Japon, depuis 1992.
Horaires: de 8h50 à 20h00 7j/7
K-1 Bldg. 2F, 7-2-6 Nishi-Shinjuku,
Shinjuku-ku, Tokyo 160-0023, Japon
Tel: (03) 5330-5250 (+81-3-5330-5250)
Fax: (03) 5330-5251 (+81-3-5330-5251)
email: french@sakura-house.com
Sakura House Co., Ltd.,

Leave a Reply