ashley

Pourquoi ? Le Japon et le Fax


Konnichi wa !

Nouvel article de notre série “Au fait, pourquoi… ?” pour en savoir plus sur le Japon, sa culture et leurs côtés parfois surprenants ! Au menu aujourd’hui :
Pourquoi le Japon n’arrive pas à se passer du Fax ?

Dans les affaires et les administrations, à domicile et dans les grandes entreprises, le Fax au Japon est toujours en plein essor. Pendant que nos vieux télécopieurs prennent la poussière sur un coin d’étagère ou finissent leur vie dans un carton au grenier, ils n’ont jamais cessé d’être prisés par les Nippons pour leur communications quotidiennes, professionnelles ou privées.

Cela peut paraître surprenant de la part d’un pays mondialement réputé pour être une nation innovante et à la pointe des nouvelles technologies… Certains Japonais faxent encore leurs bons de commande, leurs invitations pour une soirée, ou même des documents à leur banque. Les entreprises le qualifient d’outil de communication indispensable, utilisé quotidiennement pour les messages essentiels, souvent à la place de l’email. Dans les premières heures de la crise nucléaire à la centrale de Fukushima Daiichi l’an dernier, les opérateurs de Tepco avaient même informé le gouvernement sur certaines opérations d’urgence en contactant Tokyo par Fax !

La plupart des grands fabricants actuels de Fax est ainsi basée au Japon. Selon le gouvernement, et ce à la date de mars 2012, 59% des foyers nippons possèdent “encore” un télécopieur. Le Japon est le seul pays au monde a toujours dépendre autant de la télécopie… La question se pose donc :
Pourquoi la fax reste-t-il si usité au Pays du Soleil levant ?

C’est en fait une corrélation de plusieurs facteurs culturels et sociétaux.

-1-
Tout d’abord, la culture de l’écrit reste très ancrée au Japon. Pour donner quelques exemples, la grande majorité des CV est toujours écrite à la main et il est dit les employeurs japonais aiment juger la personnalité des gens d’après leur écriture. Pour les cartes de vœux, encore peu de personnes osent penser à l’envoi de messages générés par ordinateur. Sans surprise, les gens aspirent donc à avoir une belle écriture et les cours de calligraphie demeurent populaires.

-2-
Deuxièmement, le Japon est comme obsédé par le format papier. Les gens aiment tenir physiquement entre leurs mains des documents “réels”, et pas seulement recevoir des copies électroniques. Un email, ça peut se manquer ou ne pas être envoyé correctement, mais si vous faxer un document, il est physiquement là et il est difficile de passer à côté. De plus, dans un pays où les sceaux sont utilisés pour “signer”, il est plus aisé de transmettre un document officiel portant un sceau par fax…

-3-
Une autre explication repose sur la complexité de la langue japonaise : l’utilisation d’un clavier classique était impossible jusqu’au début des années 1990 pour transcrire les idéogrammes multiples de la langue. L’écriture d’un message à la main s’est donc toujours avérée plus aisée, légitimant l’utilisation du Fax. De nos jours encore, écrire et faxer un court mémo reste plus simple et rapide que d’avoir recours à un traitement de texte.

-4-
Le fossé intergénérationnel a également son influence. Le Japon est un pays connu pour être “high-tech”, mais tous ses habitants ne sont pas à la pointe pour autant ! Plus d’un cinquième de la population est âgé de plus de 65 ans. L’ancienne génération qui ne peut suivre l’évolution des techniques de télécommunications (emails, smartphones etc…) préfère encore utiliser les télécopieurs.

Sans compter non plus que l’internet haut-débit au Japon est longtemps resté relativement cher en comparaison d’autres pays asiatiques, due à la main mise du gouvernent sur les lignes téléphoniques. Les Japonais ont rapidement développé une préférence pour surfer sur le Web depuis leurs téléphones mobiles plutôt que via des PC. Encore un environnement propice à ralentir la disparition somme toute inévitable du Fax…

Car bien sûr, même le Japon est en voie de sevrage de Fax. Les générations et mentalités évoluant, certains grandes compagnies sont déjà passées au “tout sans papier” pour des raisons économiques et écologiques, et beaucoup d’autres le souhaiteraient, n’osant simplement pas franchir le pas tant que leur clientèle comptera sur le Fax pour communiquer.

Ici à Sakura House, c’est plusieurs fois par jour que l’on utilise le Fax et je ne vois pas la boîte s’en passer avant 5 bonnes années ! ^^
Et vous, avez-vous déjà abandonné le bon vieux télécopieur ?

Mata ne !

 
publié par Sakura House Co., Ltd., première agence de location d’appartements et de share houses pour étrangers à Tokyo - Japon, depuis 1992.
Horaires: de 8h50 à 20h00 7j/7
K-1 Bldg. 2F, 7-2-6 Nishi-Shinjuku,
Shinjuku-ku, Tokyo 160-0023, Japon
Tel: (03) 5330-5250 (+81-3-5330-5250)
Fax: (03) 5330-5251 (+81-3-5330-5251)
email: french@sakura-house.com
Sakura House Co., Ltd.,

Leave a Reply